PHOX LE BLOG

Vlog et vidéo : l’ADN Lumix

Les caractéristiques vidéo des boîtiers sont plus que jamais mises en avant. Tout sauf une nouveauté au sein de la gamme Lumix, qui entretient ce savoir-faire depuis plusieurs générations d’appareils Micro 4/3, et désormais 24 x 36. De quoi se lancer aussi bien dans le Vlogging que la réalisation au long cours.

« Le terme n’est, ni plus ni moins, que la contraction entre les mots vidéo et blog. Il s’agit donc d’une forme d’écriture personnelle, à la première personne, destinée à une diffusion en ligne »

 

Le rectangle rouge matérialise l’enregistrement en cours.

Grâce à l’Atomos Ninja V, il sera possible prochainement de filmer en Raw avec le Lumix S5, via une mise à jour de firmware gratuite.

 

Le G100 est un appareil Micro 4/3 ultra léger, utilisé ici avec un mini trépied (fourni) pour se filmer en toute circonstance.

Le mot figure en bonne place dans les menus vidéo de la plupart des appareils photo. La tendance du Vlog est réelle. Mais de quoi parle-t-on en réalité ? Un petit point sémantique s’impose en préambule. Ce terme n’est, ni plus ni moins, que la contraction entre les mots « vidéo » et « blog ».

Il s’agit donc d’une forme d’écriture personnelle, à la première personne, destinée à une diffusion en ligne, notamment sur YouTube ou Dailymotion. Elle peut être ouverte aux commentaires… ou pas. Contrairement à un blog classique, la production de contenus s’effectue par le prisme de la vidéo.

Le tournage peut être alors retransmis en direct (live streaming); ou bien en différé (podcasting). Bien qu’un téléphone puisse tout à fait être utilisé à ces fins, le recours à un appareil doté d’un plus grand capteur, à des zooms plus performants et des outils offrant une meilleure gestion du son, est indispensable pour produire des contenus haute définition de qualité.

Ce que permet de faire le Vlogging grâce aux automatismes et aux technologies des appareils modernes.

De multiples usages

Les réseaux sociaux sont passés par là  ! La capacité de prendre la parole et de partager un moment familial, un hobby, un événement (concert), ou de raconter en vidéo ses dernières vacances au moyen d’un journal vidéo en ligne n’a jamais été aussi facile d’accès et simple à mettre en œuvre.

Assurément la narration vidéo bénéficie de nombreux atouts pour dynamiser ce que vous souhaitez exprimer.

L’histoire qui en découle fixe un scénario ou la fluidité des séquences, l’enrichissement du son, les modalités de tournage (façon caméra au poing par exemple), les possibilités de cadrage et de jeu de profondeur de champ concourent à enrichir l’expérience de vos échanges.

C’est d’autant plus tentant que les configurations actuelles comme le Lumix G100 ou le récent S5 sont compactes, intuitives à utiliser et produisent des films de qualité grâce à une ergonomie étudiée (écran orientable en tout sens et tactile) et des assistances techniques efficaces (stabilisation sur 5 axes, focus peaking, suivi AF sur les yeux).

Dès lors se mettre en scène dans une histoire ou le partage d’un loisir est devenu un jeu d’enfant. Les blogueuses dans l’univers de la mode, les apprentis chefs cuisiniers, les accros au voyage ou les humoristes en herbe pourront proposer de véritables séquences fluides et nettes.

Prenons l’exemple du trekkeur qui peut ainsi se filmer en pleine aventure avec un appareil aux fonctionnalités et à la résistance (étanchéité, autonomie) éprouvées par rapport à un simple smartphone.

Ainsi la stabilisation sur 5 axes associée à une poignée comme le SHGR1, via un câble USB (norme 2.0), sont parfaits pour se filmer en mouvement avec le G100. Et voyager serein car Panasonic l’a voulu dénué de tout accu, pour éviter d’ajouter à la recharge du boîtier celle de la poignée.

Pour découvrir notre sélection d’équipements de photographied’optiquesde matériel vidéode sonde dronesde trépiedsde bagageriede solutions de stockaged’énergiede flashsde produits de téléphonie multimédia, ainsi que des articles d’occasion, rendez-vous sur la page de Phox.fr

Des outils précieux en VLog

Le tournage en 4K UHD est opérationnel à 24 ou 25 im/s (mode PAL, 30 im/s en NTSC) et fait l’objet d’un léger recadrage. Pour réaliser des sessions Vlog, il est ainsi conseillé d’opter pour un zoom très grand angle dont l’angle de champ permettra de réussir sa captation même dans les espaces les plus exigus.

Idéalement choisir des objectifs à grande ouverture (de f/1,7 à f/2,8 voire f/4) offrira aussi plus de latitude pour jouer sur la profondeur de champ. Ce qui revient à jouer avec les zones de netteté et les différents plans d’une scène.

Ainsi vous pourrez créer des transitions narratives comme par exemple faire apparaître une personne dans une histoire. Celle-ci est d’abord floue à l’image puis plus elle s’avance dans le champ et devient nette en entrant vers la zone de mise au point.

C’est un effet cinématographique très utilisé par les filmmakers qui permet par un simple jeu technique de placer dans l’histoire un nouvel élément.

Parmi les réglages et fonctions disponibles il faut noter la possibilité de filmer avec un format vertical, ce qui est très utile pour envoyer directement la séquence vers son smartphone via l’application Lumix Sync.

On peut aussi afficher un rectangle rouge autour de l’écran, pour s’assurer que le tournage est bien en cours, quand on se retrouve face caméra.

Au niveau du son, s’il est possible de brancher un micro externe et de le placer sur la griffe porte-accessoires, il faut souligner le micro directionnel à trois capsules made in Nokia, baptisé Ozo Audio.

En pratique, la captation du son tient compte de sa provenance, selon que le sujet se trouve à l’avant, à l’arrière, tandis que le mode Surround prend en compte l’ambiance sous tous les angles.

Les séquences ou séances de Vlog seront d’autant plus suivies si le son est propre et… audible. Sachez-le ! Le son dans un film est reconnu comme une véritable signature qualitative. Un autre mode Suivi repose sur la reconnaissance faciale, ajustant alors « la direction et la profondeur de la prise de son en fonction des mouvements de l’intervenant ».

Et si vous deveniez filmmaker ?

D’autres modèles Micro 4/3 chez Panasonic (G9 ou GH5/GH5s en tête) excellent en vidéo et sont tout aussi capables de donner pleine satisfaction pour réaliser des sessions de Vlogging grâce à leur écran LCD, monté sur rotule, que l’on peut déporter sur le côté.

Si le Vlog est une première approche intuitive et ludique de la vidéo, vous ne tarderez pas à vous essayer aux multiples possibilités qu’offrent la réalisation avec des appareils photo hybrides.

Depuis l’avènement du plein format sur le marché, de nouvelles options créatives sont nées en la matière au point d’attirer de nombreux vidéastes.

La compacité, la modularité, la définition, la dynamique des capteurs, la gestion des hautes sensibilités et les performances technologiques accrues des auto-focus dans ce domaine les ayant convaincu de s’essayer à ce type de production.

Panasonic s’est lancé sur ce segment avec des appareils sans miroir au format 24 x 36, tout en conservant ses points forts.

Une construction robuste, et la double stabilisation, combinaison du système logé dans l’appareil et celui que l’on trouve dans les optiques OIS. Et des caractéristiques vidéo au-dessus de la moyenne.

Les Lumix S1 et S1R en sont l’illustration. Mais avec les S1H et S5, plus récemment, la marque est allée encore plus loin, ces deux boîtiers étant de vrais spécialistes en matière de tournage.

Pourvu d’un système de ventilation en interne pour dissiper la chaleur, le S1H est capable de filmer à 50 im/s en 4K, au format Super 35, sans limite de durée. Et même en 6K, au format 3/2, à 25 im/s.

Le Lumix S5, tout juste sorti, permet lui aussi de tourner des séquences en 4K UHD, et bientôt DCI, avec également en ligne de mire, la possibilité de filmer au format Raw, grâce à une mise à jour de firmware bientôt disponible.

En attendant, il est possible de tourner sur 10 bits, en interne. Ces progrès technologiques ont permis aux réalisateurs mais aussi aux passionnés désireux d’embrasser une pratique «loisir » affirmée de la vidéo de franchir le pas.

Stabilisation interne & accessoires

La double stabilisation et l’écran LCD, orientable dans toutes les directions, attributs communs à ces deux appareils, sont des outils de tournage précieux. La double stabilisation permet aisément de se passer de trépied.

On peut cadrer à main levée avec une optique stabilisée comme le Lumix S 24-105 mm f/4 OIS. Pour plus de fluidité des poignées stabilisées comme les DJI Ronin S et SC sont idéales, respectivement pour le S1H et le S5.

Panasonic propose aussi toute une panoplie d’accessoires indispensables pour réaliser des vidéos de qualité professionnelle avec ses appareils sans miroir.

Parmi eux, il faut signaler la mixette DMW-XLR1. Conçu pour le GH5, cet accessoire peut être utilisé avec les Lumix S. Son intérêt ?

Il permet de brancher deux micros XLR et d’accéder à un panneau de réglages précis. Autres accessoires incontournables, les minettes et les éclairages d’appoints, qui assurent un éclairage continu dans des conditions de faible luminosité.

En plein jour, ou lorsque la lumière ambiante est trop forte, le recours à des filtres de densité neutre s’avère indispensable, pour employer une vitesse d’obturation adéquate (généralement entre 1/50s et 1/100s), tout en privilégiant les grandes ouvertures, avec une optique comme le Lumix S Pro 50 mm f/1,4.

Le VLog en voyageant

Ambassadeur Lumix, World Else nous fait parcourir le monde sur Instagram. Le duo nous explique les outils qui comptent pour réaliser des contenus de qualité.

Quels sont les meilleurs outils pour le Vlog ?

Les meilleurs outils dans le cadre de la création d’un Vlog sont pour nous un boitier léger avec un écran que l’on peut positionner en mode selfie, une focale grand angle type 8-18 mm pour Micro 4/3 avec le Lumix G100 ou encore le 16-35 mm avec le Lumix S5 permettant aussi d’apercevoir le paysage derrière le sujet.

Le Lumix G100 a une technologie de captation de son à 360° avec un algorithme pour équilibrer les niveaux en fonction de la situation.

C’est vraiment top pour éviter que le bruit ambiant ne couvre la voix lors du tournage Vlog.

Quel serait le meilleur Lumix pour le Vlog à l’heure actuelle ?

Dans notre cas, le Lumix S5 est le parfait outil dans le cadre d’un tournage type Vlog. Nous l’équipons d’un micro supplémentaire lors des tournages pour maximiser la qualité sonore.

Grâce à son capteur Full Frame et équipé du 16-35 mm f/4, il permet de couvrir un large champ de vision en conservant le cadrage du sujet.

De plus, le boitier est très léger, avec une autonomie et peut-être tenu à bout de bras très facilement sans douleur au poignet en fin de journée.

Le profil colorimétrique Vlog est inclus à présent par défaut, et permet donc d’avoir toute la latitude disponible en post production pour corriger aisément les teintes de peau par exemple.

Pourriez-vous nous donner quelques astuces de réalisateur pour bien se cadrer et faciliter la post-production ?

Comme précisé plus haut, le profil colorimétrique Vlog et le Dynamic Range du Lumix S5 permet sans aberration chromatique de corriger l’image en post production.

Dans le cadre d’un tournage type Vlog,  avec le Lumix S5 et son capteur Full Frame, nous préconiserons un angle grand-angle pour avoir toute la latitude nécessaire pour recadrer.

Pour les budgets plus restreints, le Lumix G100 équipé du 8-18 mm pourra tout à fait être le compagnon de jeu idéal.

De plus, il est équipé d’un mini trépied permettant aussi de déclencher l’enregistrement directement dessus. Cela facilite beaucoup l’enregistrement de la prise de vue.

TÉMOIGNAGE

« Le S1H est le premier hybride certifié par Netflix »

Jérémy Hoffmann, responsable Marketing de Lumix en France, souligne le potentiel des Lumix GH et S en tant qu’outils de productions pour les filmmakers.

La vidéo semble inscrite depuis le début dans l’ADN des produits Lumix. De plus en plus, le marché photo semble s’ouvrir à la vidéo. Comment percevez-vous cette évolution ?

Panasonic anticipe depuis des années cet essor vidéo et grâce à notre savoir-faire historique issu du monde professionnel nous répondons aux besoins quotidiens des filmmakers.

A juste titre, Panasonic propose aujourd’hui la plus grande gamme d’appareils photo hybrides capables de filmer sans limite de temps en 4K30p et en 4K 10 bits. Une vraie réponse pour les créateurs d’images en quête de qualité avec des produits référents comme le GH5 et le S1H ou plus récemment le Lumix S5.

Le Lumix S5 vient de sortir et s’impose comme une référence en vidéo sur le marché 24 x 36 ? Quels sont ses points forts ?

Après les S1, S1R et S1H en 2019, nous continuons à innover sur le marché plein format avec le nouveau Lumix S5 qui rencontre un franc succès pour son excellent rapport compacité/performances dans un budget maîtrisé.

Un concentré de technologies photo/vidéo pour créatifs à la recherche d’une excellente qualité photo et d’un outil de production vidéo sans compromis. Nous avons aussi élargi notre roadmap optiques qui est un argument de plus en faveur de la monture L et notamment l’arrivée imminente du 85 mm f/1,8.

Nous sommes convaincus que l’écosystème Lumix S dispose de tous les atouts pour aller challenger les leaders historiques du marché plein format.

M. Yamane a annoncé le développement en cours d’un GH6 : le système Micro 4/3 et les GH restent une place forte de la vidéo. Quelle est l’importance des Lumix GH et de la communauté d’utilisateurs pour la marque ?

Chez Lumix, nous avons l’intime conviction que le monde de l’interchangeable devait être révolutionné par une solution plus flexible et plus novatrice que le reflex avec le micro 4/3.

En 2009, la série GH voit le jour et c’est le début d’une véritable saga que plusieurs milliers de filmmakers ont adopté génération après génération.

Plébiscités pour leur rapport compacité/performances, les GH ont toujours eu une véritable longueur d’avance technologiquement : 4k 60p, enregistrement en 4 :2 :2 10 bits interne, fonctionnalités vidéo professionnelles…je n’ai aucun doute sur la capacité des ingénieurs Panasonic à nous surprendre encore une fois avec le prochain GH.

Le Lumix S1H est capable de filmer en 6K. Pourquoi avoir logé un ventilateur dans ce boîtier ?

Le S1H est le premier hybride certifié par Netflix pour la production vidéo, un véritable gage de qualité et de fiabilité.

Doté de la 6K, de l’enregistrement illimité, du 10 bits et du Raw, la plateforme technique du S1H séduit et son endurance en tournage est assurée par un ventilateur ultra silencieux qui garantit une fiabilité dans toutes les conditions de tournage, un must aujourd’hui.

Grâce à l’Atomos Ninja, on peut filmer en Raw avec certains boîtiers : quels sont les avantages ?

Panasonic et Atomos travaillent main dans la main sur le développement de la technologie Raw en vidéo et son enregistrement via Ninja V.

Le principal avantage du Raw avec nos boitiers réside dans sa très grande flexibilité en post-production et notamment l’étalonnage des couleurs, nous exploitons ainsi au maximum toute la dynamique du capteur.

Eduardo

NOTRE SÉLECTION

Moi aussi j’ai mon avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS TAGS

NOS COUPS DE

SamyangV-AF35_Front
TEST TREPIED BENRO RHINO ROTULE-
OM SYSTEM OM-5-1_OM-SYSTEM-OM5-FRONT

JE M'ABONNE !

Retrouvez tous nos articles, nos nouveautés, mais aussi les promotions sur notre site phox.fr !