PHOX LE BLOG

Sony 50 MM F/1.2 G MASTER, pas peur du noir

Sony passe sous la barre des f/1,4 avec un bel objectif de la série G Master. Sa grande ouverture ne l’empêche pas de conserver un volume et un poids raisonnables, compatibles avec la taille des hybrides Sony. La mise au point est rapide, le piqué des images est extrême dès la pleine ouverture et le bokeh cherche le sublime.

Evidemment, il y a un petit côté frime dans la recherche de l’ouverture la plus grande possible : « Moi j’ai un f/1,2 et tu n’en est encore qu’à f/1,8 » !

Mais ce qui différencie essentiellement les objectifs très lumineux et très chers des autres, c’est qu’ils sont vraiment bons dès la pleine ouverture. Notre cours d’optique nous a appris que plus un collecteur de lumière a un grand diamètre, meilleur est son pouvoir séparateur. Mais les aberrations s’échinent à faire mentir cette règle.

Alors les fabricants cherchent des solutions. Sur ce 50 mm, c’est l’étude d’une formule optique différente et la multiplication des lentilles asphériques qui assurent la performance. Cela se voit dès les premiers coups d’œil, avec la lentille frontale concave et la lentille arrière pas sphérique du tout.

 

Prise en main et formule optique

Ce 50 m f/1,2 ressemble plutôt à un 85 mm lumineux. On y trouve deux bagues caoutchoutées au look habituel de Sony, la large pour la mise au point et l’étroite pour commander le diaphragme, si l’on ne veut pas le faire avec le boîtier en la mettant sur la position A.

Deux poussoirs de mémorisation de mise au point et deux interrupteurs s’intercalent ente ces bagues. Le premier passe d’AF à MF, le second supprime l’encliquetage de la couronne de diaphragme. La formule optique ne compte pas moins de 14 lentilles en 10 groupes.

Deux groupes de lentilles actionnés conjointement et en différentiel s’occupent de la mise au point (jusqu’à 40 cm). Ils sont mus par des moteurs linéaires assistés par quatre capteurs de position. Cet ensemble assure une opération rapide, silencieuse et précise. Indispensable avec la faible profondeur de champ de f/1,2.

 

Le piqué

L’efficace construction optique de ce 50 mm se traduit sans difficulté par des performances très haut de gamme. A la pleine ouverture le pouvoir séparateur est à un niveau supérieur, surtout avec l’A7R IV et ses 60 mégapixels avec lequel nous avons conduit les tests. Il gagne encore un peu à f/2,8 et la diffraction entre en jeu après f/8. Non seulement le pouvoir séparateur est très élevé, mais le piqué est bien présent grâce à un micro-contraste culminant.

Les bords d’image et les angles suivent de très près le pouvoir résolvant du centre et avec la même forme de profil, ce qui garantit une uniformité de résultat aux différentes ouvertures. Pas question d’une image à f/1,2 très piquée au centre et molle sur les angles comme cela arrive parfois sur les objectifs lumineux. Il faut noter aussi que le dispositif de mise au point à deux groupes flottants de lentilles contribue à conserver un pouvoir séparateur élevé sur toute la plage de mise au point.

 

Qualité optique

Les aberrations courantes ont été efficacement chassées par la formule optique sophistiquée assistée des corrections assurées par le boîtier. Donc la distorsion est absente, l’aberration chromatique difficilement mesurable.

La coma, aberration qui serait gênante avec un objectif pouvant se consacrer à la photo astronomique, n’est pas apparue sur les photos de ciel profond que nous avons faites. C’est seulement avec le vignettage que nous avons eu quelques soucis. Il est un peu marqué à pleine ouverture, à 1 IL, et sur les deux diaphragmes suivants, malgré la correction intégrée dans l’appareil.

 

VERDICT

Caractéristiques

Une focale fixe qui sait séduire par ses performances optiques, sa vitesse de mise au point et sa focale universelle. Associé à l’efficacité des hybrides Sony en haute sensibilité, il délivre des clichés étonnants même en très faible lumière.

Fabrication

Une belle construction, associée aux joints nécessaires le rendent insensible aux mauvaises conditions climatiques.

Ergonomie

Il est évidemment volumineux, mais il reste agréable à manipuler car bien équilibré. La couronne de réglage de diaphragme à l’encliquetage débrayable est une bonne idée, aussi pour la vidéo. Les deux boutons de mémorisation du point sont également bien utiles.

Qualité optique

Seul le vignettage est un peu marqué autour de la pleine ouverture. Les aberrations sont toutes bien corrigées et le piqué est remarquable dès f/1,2.

Qualité/Prix

Bien sûr la performance et la qualité ont un prix, mais un objectif de ce niveau est un produit à longue vie qui ne sera pas facilement dépassé, même si les boîtiers continuent à progresser.

PRIX PUBLIC CONSEILLÉ : 2 300 € TTC

FICHE TECHNIQUE

Formule optique

14 lentilles en 10 groupes  (3 asph extrêmes)

Distance minimale de mise au point 40 cm

Filtre 72 mm

Diaphragme 11 lamelles  

Motorisation Oui

Stabilisateur

Joints d’étanchéité Oui

Dimensions 87 (diamètre)  x 108 mm (longueur)

Poids 778 g

Collier de pied Oui

Accessoires Bouchons, pare-soleil, étui

Fabrication  Japon

Monture Sony FE

Pour découvrir notre sélection d’équipements de photographied’optiquesde matériel vidéode sonde dronesde trépiedsde bagageriede solutions de stockaged’énergiede flashsde produits de téléphonie multimédia, ainsi que des articles d’occasion, rendez-vous sur la page de Phox.fr

Eduardo

NOTRE SÉLECTION

Moi aussi j’ai mon avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS TAGS

NOS COUPS DE

Portrait Jean-Pierre Pages
SAC-DU-PHOTOGRAPHE_M-PERALTA_PORTRAIT
PHOTOGRAPHIER VOS ANIMAUX-photo-chien

JE M'ABONNE !

Retrouvez tous nos articles, nos nouveautés, mais aussi les promotions sur notre site phox.fr !