PHOX LE BLOG

Nicolas Daoust, photographe émergeant

Nicolas Daoust s’est distingué lors du concours « Mes clients ont du talent » organisé par les magasins Phox. Son reportage sur le Palio, révèle un tempérament et un talent qui tôt ou tard le feront basculer vers le professionnalisme. Il nous en dit plus.

« J’ai de suite adhéré à l’instantanéité de la technologie numérique » dit-il

Autoportrait Nicolas Daoust

Autoportrait Nicolas Daoust

 

 

 

Nicolas, pouvez-vous présenter?
J’ai commencé la photo il y a une quinzaine d’années alors que j’étais étudiant en droit. À l’époque, j’avais opté pour l’emploi de matériel argentique. J’étais vraiment attiré par la philosophie de cette pratique. J’achetais mes films au mètre que je bobinais moi-même et je réalisais moi-même mes tirages en chambre noire.

Tout ce processus technique pour arriver à la révélation de ses clichés me fascinait. Il y a avait une forme de magie dans la découverte de ses photos qui participait à l’excitation de pratiquer la photo. Je me suis rapidement tourné vers la photo de rue et le noir et blanc.

La rue était un bon exécutoire par rapport à mes études et le noir et blanc est une écriture qui m’a tout de suite séduit d’autant que mon approche artisanale était moins aisée en couleur. Je suis devenu avocat et mon métier m’a amené à m’éloigner de la photo pour y revenir il y a quatre ou cinq ans en pleine révolution numérique.

Le choc n’a t-il pas trop été violent ?
Absolument pas ! Cela s’est fait très facilement car j’ai radicalement changé ma perception des choses et mon approche à cette occasion. J’ai de suite adhéré à l’instantanéité de la technologie numérique. On shoote et le résultat s’affiche instantanément sur l’écran arrière de votre appareil.

En plus il est devenu très aisé avec les appareils modernes (je possède un Sony alpha 7III) d’utiliser les fichiers Jpeg du boîtier pour les publier sur les réseaux sociaux via un smartphone et les applications dédiées. Si ce retour à la photographie a nécessité de se former à ces nouvelles technologies, la gymnastique presque en temps réel pour montrer son travail sur un compte Instagram dès le déclenchement me ravit.

Cette adrénaline qui vous parcourt dès la prise de vue grâce à la faculté de montrer son travail pour voir comment il va être perçu par le public m’a électrisé. Je me suis donc projeté vers une nouvelle approche dans ma pratique photographique.

Le matériel a aussi beaucoup évolué avec notamment l’avènement des appareils hybrides ?
Oui c’est juste mais là encore je n’ai vraiment pas eu de difficultés à m’accaparer ces boîtiers et ces nouvelles fonctionnalités. Certes il y a beaucoup de débat autour du viseur mais je suis très content de mon équipement.

Par exemple le focus peaking qui permet une assistance à la mise au point même en mode manuel je trouve ça très pertinent et efficace. Tout ça rend l’exercice plus excitant et la prise de vue est rapide et spontanée. J’aime quand ça bouge. Ça me correspond je pense puisque mon métier m’oblige à un certain recul sur les choses.

Être en prise directe avec les événements et participer à son déroulement via ce formidable outil qu’est l’appareil photo est une vraie thérapie. Ce côté « instant décisif » vous force à être en alerte constante et prompt à déclencher.

Que photographiez-vous ?
Je suis un adepte de la photo de rue en noir et blanc. Comme beaucoup de monde j’ai puisé mon inspiration dans les travaux de Henri Cartier-Bresson et Robert Doisneau. Leur photographie m’a tout de suite parlé et je m’y suis mis. La rue est un formidable terrain de jeu et on a toujours quelque chose à découvrir dans la vie urbaine.

« J’aime faire le trottoir ! » Le traitement noir en blanc est aussi instinctif chez moi car je suis plus sensible aux efforts à fournir dans le choix d’un cadrage que par l’approche coloriste en photographie. Je suis très sensible à la composition.

Enfin comme je monte à cheval, j’ai éprouvé le besoin de mettre en images cette passion. J’ai réalisé notamment un reportage à Sienne (Italie) sur une course traditionnelle de chevaux : le Palio. Pour l’anecdote, la course se déroule dans la rue…

Au point de vous projeter vers une carrière professionnelle ?
Oui j’en ai l’envie. Très forte même. Bien que je sois toujours avocat, je me projette à chaque sortie vers ce destin. Mes premiers reportages m’ont permis de vendre quelques tirages et de proposer des workshops sur mes thèmes de prédilection.

Petit à petit mes revenus augmentent mais ils sont encore insuffisants pour basculer totalement vers ce métier. Je souhaite également préserver ce qui nourrit cette vocation depuis de nombreuses années sans devoir me soummettre dans des commandes « corporate » ou qui ne m’inspirent pas. J’ai la chance de pouvoir organiser ma vie professionnelle en fonction de cette aspiration. J’en profite !

Quels sont vos nouveaux projets ?
J’envisage une histoire documentaire avec un armateur. L’idée serait d’embarquer sur un de ses bateaux pour raconter l’histoire d’une traversée dans toutes ses composantes.

Je continue d’être très actif sur Instagram (@senlisien) car c’est un outil qui reste très intéressant pour émerger quand on souhaite se lancer dans une carrière même si les changements d’algorithme ont perturbé l’efficacité originelle de cet outil.

C’est assez fabuleux de se dire que le cliché que l’on vient de poster a atterri dans la poche des 7100 abonnés à mon compte. Il y a toujours cette instantanéité grisante et l’interaction avec un public est tout aussi galvanisante.

Pour découvrir notre sélection d’équipements de photographied’optiquesde matériel vidéode sonde dronesde trépiedsde bagageriede solutions de stockaged’énergiede flashsde produits de téléphonie multimédia, ainsi que des articles d’occasion, rendez-vous sur la page de Phox.fr

Eduardo

NOTRE SÉLECTION

Moi aussi j’ai mon avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS TAGS

NOS COUPS DE

Portrait Jean-Pierre Pages
SAC-DU-PHOTOGRAPHE_M-PERALTA_PORTRAIT
PHOTOGRAPHIER VOS ANIMAUX-photo-chien

JE M'ABONNE !

Retrouvez tous nos articles, nos nouveautés, mais aussi les promotions sur notre site phox.fr !