PHOX LE BLOG

Charly Ho, chasseur d’âmes

Photographe singulier et inspirant, Charly Ho dévoile Why me, un projet artistique lumineux et percutant qui allie autant la forme que le fond et dévoile une signature rare dans le monde de la photographie. Rencontre…

CHARLY HO
Auteur et photographe autodidacte, l’artiste explore la photographie depuis 20 ans et a réalisé de multiples projets Mode (Malboro Classic, Henri Conton, Marina Yatching, Bonnet…). www.charlyho.com
@charlyhophotography

«  J’ai réfléchi durant deux ans sur la notion de perception, de point de vue et la lumière, pour aborder ces séances avec l’objectif de créer une nouvelle signature artistique »

Quel est le propos que vous avez voulu développer dans Why Me ?

Je souhaitais parler à la nouvelle génération et quelque part créer un lien avec l’ancienne. Les derniers événements dramatiques (attentats, grèves, la montée des extrémismes politiques …) ont occulté que dans notre société, il y a des parcours singuliers et épiques qui sont porteurs de valeurs positives qui, me semble t-il, peuvent permettre un certain recul et une prise de conscience sur l’avenir.

Il existe en France des personnes qui font bouger les choses sans éprouver le besoin de le crier à tue-tête.

Toute ma vie grâce à mon métier, j’ai eu la chance de côtoyer ces gens, de tous horizons, qui ont connu des success-stories incroyables.

Ma première intention était de leur rendre hommage et de partager leurs destins que j’estimais inspirants.

Ne pensez-vous pas plutôt que mettre en avant le succès et le talent pouvait créer de la frustration envers une jeunesse désabusée ?

Ça ne m’a jamais traversé l’esprit en fait. Ces personnes que j’ai photographiées sont de véritables leçons personnifiées sur la vie. Si le talent est un facilitateur de réussite, ce qui caractérise leurs trajectoires est la notion de travail, de persévérance et d’abnégation.

Chacun, à leur manière, évoquent  le courage, les sacrifices et les efforts incommensurables pour arriver aux domaines d’excellence qui sont les leurs.

Qu’ils soient chefs d’entreprise, sportifs de haut niveau, artisans, artistes ou auteurs, la foi en eux, l’audace et l’esprit de combat qui ont fait basculé leurs vies, guident toujours leurs pas aujourd’hui. Je trouve que c’est un formidable message à délivrer aux jeunes aujourd’hui. 

Pour découvrir notre sélection d’équipements de photographied’optiquesde matériel vidéode sonde dronesde trépiedsde bagageriede solutions de stockaged’énergiede flashsde produits de téléphonie multimédia, ainsi que des articles d’occasion, rendez-vous sur la page de Phox.fr

Ce parti pris au niveau du cadrage et ce rendu très contemporain sont également l’expression d’une véritable audace et d’un talent de votre part ?

En tant qu’auteur, je voulais embrasser ce sujet par un angle percutant. J’ai réfléchi durant deux ans sur la notion de perception, de point de vue et la lumière, pour aborder ces séances avec l’objectif de créer une nouvelle signature.

Étant donné que la photographie est une question de point de vue, comment percevons-nous une émotion, un acte, un visage ?

Les portraits de Why me sont le fruit de cette réflexion intense. J’associe ce questionnement avec des demi-visages visibles pour que chacun puisse à son tour s’interroger sur l’autre demi-visage non visible : non pas pour évoquer une face cachée, mais plutôt le parcours et le background de ces hommes et femmes talentueux.

Comment ces personnalités ont-elle réagi à ta démarche ?

Ce furent des rencontres mémorables et empreintes d’une grande simplicité.

Leur confiance a été totale, presque surréaliste. Cela paraît inimaginable de réunir autant d’étoiles autour d’un projet artistique commun avec un tel point de vue. Chaque détail a compté et je voulais profiter des capteurs et des définitions actuelles pour les porter à l’image.

Les cadrages serrés ont été pensés dès le départ avec une approche minimaliste. J’ai utilisé toujours le même fond, un fauteuil et une seule source de lumière. Aucun dress code n’était exigé, je les ai photographié tels qu’ils sont dans la vie.

Ces contraintes m’ont permis de me conditionner et de pousser ma créativité personnelle. Les prises de vue ont été rapides et efficaces. Sur une heure de shooting, il n’y avait pas plus d’une dizaine de photos. Puis on choisissait ensemble le cliché qui servirait à lancer la seconde phase du projet en post-production.

Vous évoquez les algorithmes utilisés pour obtenir ce rendu si contemporain ?

Oui car la profusion des images sur les réseaux sociaux invitent à un zapping permanent. Il fallait capter l’attention au-delà de la charge émotionnelle que suscite un beau portrait. Il fallait casser les codes.

Ce traitement était une invitation à prendre le temps de découvrir le sens caché, au-delà du simple cliché. Créer et utiliser un algorithme pour parvenir à cet état m’a paru en phase avec notre époque.

Quel a été l’accueil ?

Why me a nécessité deux années de travail acharné. Aucun des modèles n’a pu voir le résultat avant le vernissage de l’exposition qui s’est tenue du 29 novembre au 3 décembre 2019 aux salons Hoche. Tout est resté confidentiel.

Au vernissage, l’accueil a été fantastique et très positif. Il était important malgré ce parti pris que les modèles se reconnaissent dans leurs portraits. J’ai reçu de nombreux témoignages touchants. Les gens ont trouvé cela à la fois innovant et percutant en tant que travail, mais surtout ont adhéré au message porté par ce point de vue photographique. Cela faisait sens. C’est une grande satisfaction.

De nouveaux projets en perspectives ?

Je suis en train de réfléchir à un livre autour de ce projet. Je vise une conception et une fabrication les plus qualitatives possible pour poursuivre l’élan né de l’exposition. Je cherche une maison d’édition.

J’adorerais faire un ouvrage en édition limitée avec un sublime papier, mais si les gens qui ont aimé l’exposition ne peuvent pas se l’offrir, je ne vois pas l’intérêt. Enfin je me projette sur un nouveau projet lié à l’actualité pour le dévoiler sur les réseaux sociaux.

Eduardo

NOTRE SÉLECTION

Moi aussi j’ai mon avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NOS TAGS

NOS COUPS DE

CANON IXUS, RETOUR EN GRÂCE -1
Bertrand-Bernager-SAC-DU-PHOTOGRAPHE-BertrandBernager_PhotoBy-AnthonyJoliot_Islande-2
PORTRAIT MICHEL GONDRY-1

JE M'ABONNE !

Retrouvez tous nos articles, nos nouveautés, mais aussi les promotions sur notre site phox.fr !